top of page

La CPL doit gagner en constance

Le CFMTL l'emporte 3-0 face à ForgeFC, club d'Hamilton dans la Première Ligue Canadienne. Force est d'admettre que l'on devait s'attendre à une meilleure opposition de la part des Oranges. Le constat que je dresses aujourd'hui c'est que la CPL devra travailler le produit.





Cette ronde quart de finale a été surprenante à plusieurs niveau. Vancouver qui affrontait le Cavalry FC avec un alignement digne de la MLS a eu besoin des tirs de barrages pour en sortir victorieux. Toronto FC est revenu avec un changement important de trois joueurs à sa formation pour se garder dans le match face à une des pires formations de la CPL. Pendant se temps, Montréal allait seul sur le terrain, sans trop d'opposition face à un Forge qui est l'une des formations phare de la CPL. D'accord ForgeFC n'est pas sur sa meilleur saison, mais dans l'ensemble de l'oeuvre il aurait dû montrer un meilleur visage hier.


Ce qui me fait peur dans tout ça c'est le pouvoir d'attraction de ce circuit Canadien, un circuit qui devrait faire la fierté coast-to-coast du Canada en entier. Semble que la croissance de ce circuit tarde à arriver. La foule hier au Stade Saputo est un signe criant que le niveau n'attire pas. Demandez-vous pas pourquoi il n'y a pas encore de concession en sol Québécois si on peine à attirer 5000 personnes au Stade Saputo pour un duel contre le CFMTL. Qui ira voir donc Montréal face à Edmonton FC?


La MLS s'est lancée dans l'intégration verticale ajoutant des circuits plus jeune dans son giron. La présence de la MLS Next Pro et MLS Next pourraient nuire à l'attraction du circuit de la CPL qui doit compter sur le départ de son commissaire pour prendre de l'expansion. Comment convaincre des jeunes que l'avenir passe par la CPL si l'on a pas de porte, pas de déboucher?


La CPL est un jeune circuit, il a amplement le temps de se placer, mais il doit y avoir un coup de barre rapide de donner pour activer et relancer ce circuit sur la bonne voie. La pandémie aura fait mal à plusieurs ligues dans le sport et le plus haut niveau du soccer Canadiens n'aura pas été épargné. Toutefois l'heure est à mettre les bouchées doubles et peut-être laisser de côté son orgueil pour ouvrir la porte au moins aux clubs MLS pour une présence en CPL.


La CPL est une excellente idée, il faut ce genre de produit au Canada, principalement avec l'arrivée de la Coupe du Monde 2026, mais il faut s'y rendre. Edmonton est en grande difficultés et maintenir un marché qui attire 750 spectateurs n'est pas ce qui va aider la ligue à obtenir de la croissance. Québec n'est toujours pas présent dans ce circuit qui devrait compter au minimum une douzaine de clubs. La direction n'est pas clair, le commissaire est parti et on lève le nez sur les projets d'expansions pour différentes raisons. Oui, il faudrait des stades de soccer dédiés, je suis d'accord, mais Rome ne s'est pas construit en un jour et le Nashville SC en MLS démontre bien qu'on peut lancer des projets dans un stade en location pour arriver en bout de ligne avec un solide projet.


0 vue0 commentaire
bottom of page