Le CFMTL laisse deux points importants

Dans une course de fin de saison très enlevante et combien relevée le onze Montréalais a aujourd'hui récolté un maigre point devant ses partisans réunis sous la pluie au Stade Saputo. Un point important certes, mais les deux points supplémentaires venant avec la victoire étaient accessibles ce samedi et Wilfried Nancy le sait.


Crédit photo cfmontreal.com


POUR MARQUER IL FAUT TIRER

Le match avait été bien entamé par le CFMTL qui a obtenu l'avantage sur presque tous les tableaux dans la première demie, le problème demeure toujours le même : on ne tire pas. On ne peut pas marquer si on ne tente pas la frappe. Voulez-vous une statistique intéressante ? Avec 348 tirs en direction du filet adverse cette saison, seulement six clubs performent mois, il s'agit de: Cincinnati, Orlando, Columbus, Vancouver, Toronto et Miami. Outre Orlando, toutes ces formations sont présentement à l'extérieur du portrait des séries. C'est simple en MLS je l'ai mentionné à plusieurs reprises, tu gagnes avec l'attaque. Le CFMTL doit être plus menançant et foncer au filet pour prendre des tirs.


MATKO FAIT BIEN

On était plusieurs à se poser la question avant le match à savoir si Wilfried allait être en mesure de trouver la bonne combinaison afin de marquer. Privé des services de ses deux attaquants principaux Quioto et Toye, tous deux blessés, il faudra trouver une nouvelle façon de marquer. Deux buts contre l'Union qui est deuxième au classement de l'association Est au niveau des buts alloués avec un respectable 29 en autant de départs, c'est un but par match. Donc, s'il y a du positif à prendre, c'est qu'on est en mesure de marquer et vous savez quoi, selon moi avec une performance comme celle d'aujourd'hui neuf fois sur dix, on sort gagnant selon moi.


BALLOU...ÇA REGARDE MAL

En l'absence de Wanyama, Nancy avait l'option de faire appel à un joueur pour combler la 20ème place du groupe. Ennuyé par une blessure au jour, le jour, le coach a plutôt décidé de maintenir la place vacante plutôt que de faire appel aux services de Ballou qui aurait pu être une belle option en avant pour cette rencontre. Questionné par les médias sur cette situation, l'entraîneur chef a tout simplement mentionné que Ballou n'y était pas parce qu'il ne le méritait pas. Le message ne peut être plus clair. Je crois qu'on est en train de lancer la serviette dans son cas.


PANTÉMIS N'A PAS VOLÉ LE MATCH

Parfois dans une course aux séries comme celle que l'on vit en ce moment, ton gardien doit être en mesure de faire des arrêts qu'on ne s'attend pas, il doit élever son jeu d'un cran et ce samedi au Stade Saputo, je n'ai pas vue ça dans le jeu de James. Il n'a pas été mauvais, il n'a pas fait non plus la différence. Il a joué de malchance sur le premier but et il a figé sur le second. J'aimerais voir Sebastian Breza dans le filet pour le prochain match, même si je sais que Pantémis est l'homme de confiance de Wilfried, je crois que ça lui ferait du bien un match de repos surtout qu'il aura la chance de voir beaucoup de ballon dans les prochaines semaines, le CFMTL étant engagé encore une fois dans un calendrier ridicule de successions de matchs.


EN RÉSUMÉ

Vous pouvez voir le verre à moitié plein en affirmant qu'un point contre l'Union est un gros point. Moi, je le vois plutôt à moitié vide pour cette rencontre puisqu'à avoir dominé le match de la sorte le CFMTL devait sortir avec les trois points.



0 vue0 commentaire