Le CFMTL vers un bel avenir.


crédit: cfmontreal.com


Encore une fois, lors du weekend dernier, le pilote du CF Montréal a signifié que le club avait certaines ambitions par rapport au classement de la MLS. Cet état d’esprit fait changement puisque cela faisait des lunes qu’il n’en avait pas parlé. Cette saison, à plusieurs reprises, l’entraineur-chef est revenu à la charge avec un discours prônant un désir profond de gagner.


Dans le passé, le Onze Montréalais nous avait habitués à jouer du bon soccer, à être performants sur le terrain, à créer des occasions, mais rarement il a été ambitieux. L’objectif était de se battre et de donner tout sur le terrain. On ne peut compter le nombre de rencontres qui ont été décrites comme une belle lutte par les entraineurs qui se sont succédé derrière le banc du CFMTL. Maintenant, regardons en avant, Olivier Renard effectue un travail remarquable intra-MLS. Certes, il y aura quelques ajustements à faire par rapport au recrutement internationale. Cependant, à travers le circuit Garber, son ratio de réussite est quasi parfait et nul ne doute de cela. Le mercato actuel semble tranquille, mais la position actuelle du club est relativement bonne et rien n’oblige Olivier Renard à bouger. Bien que le CFMTL soit ambitieux, regardons la réalité en face, le club de la métropole n’avait pas comme intention d’être au sommet de l’association de l’Est cette saison.


Wilfried Nancy effectue un travail immense avec ce groupe de joueurs. De ce fait, la qualification pour les séries d’après-saisons sera un succès pour le bleu-blanc-noir. C’est pourquoi je peux très bien vivre avec un mercato estival tranquille, malgré la progression de plusieurs équipes dans l’association de l’Est. Par contre, l’entre-saison devra être rempli de rebondissements. J’aime mieux voir le club maintenir le statu quo en ce moment. Cela lui permettra d’avoir les mains complètement libres pour l’entre saisons alors que l’on pourrait débloquer des sommes importantes pour s’améliorer. La vente de certains joueurs pourrait arriver. Je pense à certains joueurs comme Mihailovic, Miller, Koné et même Johnston. Également, du côté administratif, on pourrait décider de ne pas resigner certains joueurs ou encore ne pas exercer certaines options, je pense notamment à Wanyama ou encore Johnsen .Bref, il y aura de la place sous le plafond salarial. Cela laissera place à une période où l’on pourra effectuer plusieurs changements et on pourra poursuivre le travail de construction qu’il y a en ce moment chez le CFMTL .


Pourquoi devrions-nous sauter des étapes ou prendre des raccourcis si, au bout du compte, cela aura comme résultat de ne pas faire d’ajout considérable? Présentement, on ne va pas se la cacher, dans la réalité actuelle, il y a environ une marge d’un demi-million pour effectuer une signature de joueur. À ce prix-là, nous n’allons pas attirer un joueur qui aura la capacité de changer drastiquement les résultats du club. Donc, le mot d’ordre est d’être patient, vivons la saison actuelle et attendons la saison prochaine pour vraiment faire des changements, ceux-ci pourraient compléter le cycle et faire la différence entre aspirer aux séries et aspirer au sommet de l’association. Depuis le temps qu’on attend, on peut bien attendre une demi-saison de plus. Parfois le meilleur changement est celui que tu ne fais pas.

0 vue0 commentaire