Le Club de Foot Montréal ne doit pas se renier

source photo: cfmontreal.com

L’Impact de Montréal fut présenté au public il y de ça 28 ans. Une relation s’est bâtit une communauté s’est formé, mais surtout, surtout, une histoire s’est écrit, cette histoire, elle est portée par le sentiment, par les émotions, elle est inclusive, elle est Montréalaise et elle est très émotive.

Le 14 janvier dernier, l’Impact de Montréal annonce une refonte de son image de marque qui vient mettre un coup de masse en plein milieu d’un chapitre comme la fin abrupte de notre série télé préférée.

Par le but de Cameron Porter, le passage de Drogba et autres cas isolés, l’Impact sera devenu un événement sportif alors que la formation caresse le rêve à demi avoué de devenir un roman feuilleton au cœur des discussions quotidiennes.

Un choc donc cette transformation, ce n’est pas la forme, mais la façon et ce déni pour l’instant de l’histoire

Ce n’est pas la route que l’on emprunte maintenant, mais celle qu’on tente à première vue de vouloir dissimuler.

Ce n’est pas l’objectif, mais l’incompréhension qui découle du chemin pour y parvenir.

On peut aimer ou pas cette transformation, mais pour l’instant on ne peut se rabattre que sur un nom et une image.

Un vent de changement se met en branle plus urbain plus nordique, plus politique peut-être? Quoi qu’il en soit le Club de Foot Montréal veut miser sur sa différence.

Il est encore temps pour les onze Montréalais de réussir sa transition, mais il devra s’adresser un moment donné à son public passé et actuel. La campagne présentée le 14 janvier dernier, elle ne s’adressait pas aux fans actuels du Club de Foot Montréal. Le club devra choisir entre être un acteur du développement de la culture foot ou ce qui présentement semble être un désir et un vouloir d’écrire et d’imposer le scénario. La culture foot, elle se travail, elle se transpire, elle se consume et elle s’écrit d’elle-même par le volet sportif, par l’implication et le rayonnement d’acteur comme le Club de Foot de Montréal.

Le soccer, la passion ne peut pas se résumer à un chiffre de bas de ligne sur un état financier. Pour cette raison, les prochaines démarches du CFMTL seront mesurés. Le club doit présenter un projet sportif viable et logique aux yeux des fans et présenter le maillot en communion avec les fanatiques.

Il est encore temps de bien faire les choses, mais sur l’échiquier, les coups deviennent limités avant de devenir échec et math.


62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Henry quitte le CFM

THIERRY HENRY RENONCE À SES FONCTIONS D’ENTRAÎNEUR-CHEF DU CF MONTRÉAL MONTRÉAL – Le CF Montréal a annoncé jeudi que Thierry Henry quitte ses fonctions d’entraîneur-chef pour des raisons familiales. «

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2020 BBN MEDIAS TOUS DROITS RÉSERVÉS