Une fin de semaine endiablée en MLS


Les séries 2020 en MLS nous donnent droit à un spectacle de très grand niveau cette année. Plus rien ne nous surprend on dirait. Que s’est-il passé en fin de semaine?

Orlando City 1 (6) – (5) 1 New York City FC

Sincèrement, j’ai rarement vu un match aussi enlevant en MLS. Des cartons rouges, des buts et des rebondissements à plus en finir. Si vous ne l’avez pas regardé, allez le regarder, ça en vaut la peine. On a eu droit au spectacle auquel on devait s’attendre. Un match amplement disputé des deux côtés où Orlando et New York se sont livrés une très grande bataille.

Le gardien des Lions, Pedro Gallese, a clairement volé le « show » samedi dernier réalisant sept arrêts, notamment sur une double parade en première demie qui aurait fait très mal à Orlando. Le carton rouge de Ruan à la 87e n’a pas finalement fait si mal à Orlando en prolongation où les deux équipes se sont butées sur les gardiens adverses.

La séance de pénalty a été rocambolesque. Probablement une des meilleures séances de pénalty de ma vie. Alors que tout le monde croyait que Pedro Gallese avait fait gagner son équipe en arrêtant le penalty de Castellanos, l’arbitre signale que le gardien n’a pas respecté le règlement en avançant de sa ligne de but avant que le frappeur tire. Résultat : Gallese se prend son second carton jaune du match et est expulsé de la rencontre.

GROSSE confusion chez les arbitres par la suite qui retarde énormément la rencontre. Au final, est-ce que le deuxième gardien d’Orlando avait le droit de rentrer dans la rencontre pour remplacer Gallese? Non. Orlando avait bel et bien réalisé ses cinq changements les empêchant de changer de gardien de but.

Le joueur de champ Rodrigo Schlegel prend place dans les cages et joue finalement les héros en bloquant le tir face à Gudmundur Thorarinsson, qualifiant ainsi Orlando City vers les demi-finales de l’Est.

L’équipe arbitrale ne sera plus attitrée pour des matchs d’après-saison cette année à la suite de l’erreur grossière lors des pénaltys. Le fondateur de l’académie Best11, Lloyd Barker, mentionne que près de 75 à 80% des joueurs ne connaissent pas les Lois du jeu.

Crew Colombus 3 – 2 Red Bulls New York

Résultat logique au vu du match. Les Red Bulls n’ont pas donné l’impression de vouloir passer au prochain tour et ça a paru. Le jeune de 17 ans Caden Clark, avait bien commencé la rencontre en marquant son premier en carrière en séries éliminatoires à la 28e. Les Red Bulls se sont écroulés par la suite face à un Crew bien déterminé à remporter le match. Une certaine logique a été respectée entre le 3e et le 6e de l’Est.

On s’attendait probablement à un match un peu plus disputé des deux côtés, malgré le score qui vient un peu biaiser la réalité. Les grands joueurs se sont élevés dans cette rencontre et c’est ce qui a fait la différence.

Sporting KC 3 (3) – (0) 3 Quakes San Jose

Personnellement, ces affiches-là en MLS ne me font pas rêver, mais j’ai eu tort et j’ai bien fait de regarder le match. Qui croyait que les Quakes allaient sortir aussi fort face à un Sporting très dominant dans l’Ouest cette saison? Certainement pas moi, mais ils l’ont fait avec brio. Malheureusement, ils ne sont pas ressortis avec la victoire, mais la rencontre fut très plaisante à regarder.

Le Sporting a commencé très fort en marquant sur un coup de pied arrêté à la 4e minute. À partir de là, je me suis dit : « Ce match va être inégal. » Voilà que je me suis encore trompé. Les Quakes sont revenues de l’arrière en marquant deux buts coup sur coup. Kansas City va ensuite marquer au retour des vestiaires pour égaliser la marque.

Les surprises ne s’arrêtent pas là. Sur une superbe action collective, Busio complète dans un but tout fait à la 91e. À ce moment-là, je me suis encore dit : « Ce match est plié, direction demi-finale pour KC. » Disons que la MLS a le don de me faire mentir. Le héros des Quakes et meilleur buteur de l’histoire de la MLS Chris Wondolowski (qui d’autre ?) marque à la 97e pour porter le score à 3-3 dans ce match de fou.

Les deux équipes vont tenir le score durant la prolongation, légèrement à l’avantage des Quakes.

Le gardien du Sporting va ensuite stopper les trois pénaltys pour devenir en quelque sorte le héros du match et passer en ronde suivante. Résultat décevant pour les Quakes qui méritaient (peut-être) un peu mieux dans ce match. Logique respectée encore dans ce match entre le 1er et le 8e.

Minnesota United FC 3 – 0 Colorado Rapids

Match à l’avantage du Minnesota où ils ont été très solides offensivement et réaliste face à un gardien du Rapids William Yarbrough qui a joué un très mauvais match.

Le Rapids s’est tout de même créé quelques occasions, mais rien pour faire trembler les filets. Molino a joué un très bon match inscrivant le premier et le dernier but de son équipe, notamment sur un petit ballon piqué. MNUFC passe donc au prochain tour et affrontera le Sporting KC en demi-finale de l’Ouest.

Timbers Portland 1 (7) – (8) 1 FC Dallas

Dernier match de la fin de semaine. Plus grande surprise. C’est rare que nous ayons du soccer en fin de soirée un dimanche et j’en ai profité pour regarder ce match. Honnêtement, le FC Dallas a bien joué son jeu sur les contres, même si à l’occasion, il manquait clairement de « punch » offensif. Le match a plutôt été fermé des deux côtés, limitant les occasions. Les Timbers ont eu l’avantage dans les 90 premières minutes, mais n’ont pas réussi à concrétiser leurs occasions.

C’est Villafana qui a marqué le premier but du match pour Portland à la 82e à la suite d’une très belle combinaison avec Diego Valeri. Le FC Dallas était dans une très mauvaise position à ce moment-là, s’étant créé très peu d’occasions franches depuis le début de la rencontre. Et bien, quoi de mieux qu’un jeune de 17 ans pour sauver le club dans les arrêts de jeu. Ricardo Pepi marque ainsi son premier en séries éliminatoires pour mener le compte à 1-1.

Prolongation très fermée, dans la même optique que le match. J’ai l’impression que Valeri va s’en vouloir d’avoir manqué ce superbe ballon piqué à la 122e minute.

Une séance de pénalty où les gardiens ne se sont pas tellement opposés. Le seul marqueur du match, Villafana, va finalement rater son pénalty, très mal tiré.

Le FC Dallas vient donc causer la surprise en Oregon et éliminer la 3e puissance de l’Ouest.

Mardi 24 novembre 2020

Toronto FC – Nashville SC 18h

Union Philadelphie – Revolution Nouvelle-Angleterre 20h

Sounders Seattle – Los Angeles FC 22h30

Toute une journée de soccer MLS nous attend mardi. À ne pas manquer dès 18h.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout